En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

AssLogo_ASEPE.GIFociation de Sauvegarde et d'Études du Patrimoine de l'Embrunais

Vous êtes ici :  Accueil
 
 
 

L’Association de Sauvegarde et d’Etudes du Patrimoine de l’Embrunais (A.S.E.P.E.)

L'A.S.E.P.E. a pour but de mettre en œuvre tous les moyens visant à assurer l'étude, la protection, l'animation, la mise en valeur et la restauration de tout élément du patrimoine présentant un intérêt historique, archéologique, ou plus largement culturel du Canton d'Embrun et de contribuer à la vie culturelle d'Embrun.

L'A.S.E.P.E. assure aussi la rédaction et la publication du journal "LA DURANCE"

LaDurance_bandeau.jpg
En cliquant ici, découvrez
Tous les numéros 
de LA DURANCE de 1991 à 2020

 ► Votre soutien nous est précieux (Voir le lien)

 

La dernière nouvelle

Les 5 derniers billets

Jaroux_Programme.jpg Inauguration de l’exposition
"Matteo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l'Embrunais
PierreJartoux (1669-1720)"

► Le 15 juillet 2020 à 18 h sera inaugurée l’exposition "Mattéo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l’Embrunais Pierre Jartoux (1669-1720)" à la cathédrale d’Embrun. 

 Cette exposition itinérante en 22 tableaux sera présentée au public à Embrun du 16 juillet au 28 août. Elle relate l'activité des jésuites missionnaires en Chine au début du XVIIe siècle autour de la figure de Matteo Ricci. Deux panneaux présenteront aussi le collège jésuite d’Embrun et l’activité particulière du savant père Pierre Jartoux. Cette exposition montre la qualité des échanges scientifiques (astronomie, mathématiques, linguistique, géographie…) entre les pères jésuites venus d’Occident et la civilisation chinoise. 

Les conditions matérielles de l'époque, la barrière de la langue, demandaient de la part de ces Français une abnégation et une foi dans la mission dignes du plus grand respect. Beaucoup d'entre eux s'y sont donnés jusqu'à l'épuisement et la mort. Le père Pierre Jartoux est de ceux-là. Leurs stèles sont regroupées dans le cimetière de Zhalan à Pékin, entretenu et jalousement protégé par les autorités chinoises.

L’exposition est une réalisation du Centre Sèvres facultés jésuites de Paris – Institut Ricci, centre d’études chinoises, avec la participation des Archives du diocèse de Gap. À Embrun, elle est présentée du 16 juillet au 28 août dans la cathédrale Notre-Dame du Réal en collaboration avec le secteur paroissial de l’Embrunais, le service culturel de la ville, le Pays SUD et l’association de sauvegarde et d’étude du patrimoine embrunais. 

Un catalogue de l’exposition sera mis en vente pour le public au prix de 5 euros. 

► Une exposition au cœur du jubilé du tricentenaire Pierre Jartoux (Embrun, 1669 – Pékin, 1720) 

 Le 16 juillet 2020 s’ouvre pour le diocèse de Gap, une « année jubilaire pour les 300 ans de la mort du père Pierre Jartoux, jésuite embrunais » décidée par Mgr Xavier Malle, évêque du diocèse de Gap et Embrun le 10 octobre 2019. Elle a pour objectif de rendre hommage à la riche histoire des Hautes-Alpes, y compris au-delà de ses limites. Il s’agit aussi de valoriser les classes, élèves et enseignants en chinois du collège-lycée Saint-Joseph de Gap. 

Pierre Jartoux naît à Embrun le 7 août 1669. Après des études commencées au collège des jésuites d'Embrun, il embrasse la vie religieuse dans la Compagnie de Jésus. Prêtre et scientifique reconnu, il participe en 1701 à une mission en Chine décidée par Louis XIV à la demande de l'empereur Kangxi. Il meurt à Pékin le 30 novembre 1720.

Quatre moments forts de la commémoration de la vie du père Pierre Jartoux marquent cette année 2020 :

Après Embrun (16 juillet – 28 août 2020), cette exposition sera présentée selon le calendrier suivant : 

  • Début – 16 septembre 2020 :  Guillestre (église Notre-Dame d’Aquilon)
  • 18 - fin septembre 2020 : Briançon (Collégiale Notre-Dame, dans la vieille ville)
  • Début-mi octobre 2020 : Veynes
  • Mi -fin octobre 2020 : Gap, Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption et Saint-Arnoux
  • Novembre 2020 : collège-lycée Saint-Joseph de Gap (non accessible au public). 
     

Contacts médias : Luc-André Biarnais, 06 33 60 88 14 et archives@diocesedegap.com

[Source : Diocèse de Gap et d'Embrun]


► Les partenaires du Jubilé Pierre Jartoux (300 ans) :

Mairie Embrun_redimensionner.jpg logo_diocese_officiel.png Logo_ASEPE.png Jesuites_Logo.png payssud.jpg SEHA_footer.png Fratenelle_HA_Paris.png

Lire la suite

Jaroux_Programme.jpg Inauguration de l’exposition
"Matteo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l'Embrunais
PierreJartoux (1669-1720)"

► Le 15 juillet 2020 à 18 h sera inaugurée l’exposition "Mattéo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l’Embrunais Pierre Jartoux (1669-1720)" à la cathédrale d’Embrun. 

 Cette exposition itinérante en 22 tableaux sera présentée au public à Embrun du 16 juillet au 28 août. Elle relate l'activité des jésuites missionnaires en Chine au début du XVIIe siècle autour de la figure de Matteo Ricci. Deux panneaux présenteront aussi le collège jésuite d’Embrun et l’activité particulière du savant père Pierre Jartoux. Cette exposition montre la qualité des échanges scientifiques (astronomie, mathématiques, linguistique, géographie…) entre les pères jésuites venus d’Occident et la civilisation chinoise. 

Les conditions matérielles de l'époque, la barrière de la langue, demandaient de la part de ces Français une abnégation et une foi dans la mission dignes du plus grand respect. Beaucoup d'entre eux s'y sont donnés jusqu'à l'épuisement et la mort. Le père Pierre Jartoux est de ceux-là. Leurs stèles sont regroupées dans le cimetière de Zhalan à Pékin, entretenu et jalousement protégé par les autorités chinoises.

L’exposition est une réalisation du Centre Sèvres facultés jésuites de Paris – Institut Ricci, centre d’études chinoises, avec la participation des Archives du diocèse de Gap. À Embrun, elle est présentée du 16 juillet au 28 août dans la cathédrale Notre-Dame du Réal en collaboration avec le secteur paroissial de l’Embrunais, le service culturel de la ville, le Pays SUD et l’association de sauvegarde et d’étude du patrimoine embrunais. 

Un catalogue de l’exposition sera mis en vente pour le public au prix de 5 euros. 

► Une exposition au cœur du jubilé du tricentenaire Pierre Jartoux (Embrun, 1669 – Pékin, 1720) 

 Le 16 juillet 2020 s’ouvre pour le diocèse de Gap, une « année jubilaire pour les 300 ans de la mort du père Pierre Jartoux, jésuite embrunais » décidée par Mgr Xavier Malle, évêque du diocèse de Gap et Embrun le 10 octobre 2019. Elle a pour objectif de rendre hommage à la riche histoire des Hautes-Alpes, y compris au-delà de ses limites. Il s’agit aussi de valoriser les classes, élèves et enseignants en chinois du collège-lycée Saint-Joseph de Gap. 

Pierre Jartoux naît à Embrun le 7 août 1669. Après des études commencées au collège des jésuites d'Embrun, il embrasse la vie religieuse dans la Compagnie de Jésus. Prêtre et scientifique reconnu, il participe en 1701 à une mission en Chine décidée par Louis XIV à la demande de l'empereur Kangxi. Il meurt à Pékin le 30 novembre 1720.

Quatre moments forts de la commémoration de la vie du père Pierre Jartoux marquent cette année 2020 :

Après Embrun (16 juillet – 28 août 2020), cette exposition sera présentée selon le calendrier suivant : 

  • Début – 16 septembre 2020 :  Guillestre (église Notre-Dame d’Aquilon)
  • 18 - fin septembre 2020 : Briançon (Collégiale Notre-Dame, dans la vieille ville)
  • Début-mi octobre 2020 : Veynes
  • Mi -fin octobre 2020 : Gap, Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption et Saint-Arnoux
  • Novembre 2020 : collège-lycée Saint-Joseph de Gap (non accessible au public). 
     

Contacts médias : Luc-André Biarnais, 06 33 60 88 14 et archives@diocesedegap.com

[Source : Diocèse de Gap et d'Embrun]


► Les partenaires du Jubilé Pierre Jartoux (300 ans) :

Mairie Embrun_redimensionner.jpg logo_diocese_officiel.png Logo_ASEPE.png Jesuites_Logo.png payssud.jpg SEHA_footer.png Fratenelle_HA_Paris.png

Fermer

Publié le 02/07/2020 19:14  - aucun commentaire -   |     |

LA DURANCE N°112 ÉTÉ 2020La Durance 112 internet1024_1.jpg

Pour tous nos abonnés, bientôt dans votre boîte aux lettres
en vente aussi :

  • Imprimerie RECTO-VERSO Place de la Mazelière à EMBRUN
  • A.S.E.P.E, cliquer ici :  Nous contacter

SOMMAIRE  

    1       Editorial

    2       Photo de classe :  Les grands de "Primaire" du lycée d'Embrun vers 1956.

    3       La Maison hantée.

    4-5    Embrun, ses fortifications et ses portes.

    6-7    La Butte et le Champ de Tir, une querelle tombée à l'eau.

    8-9    La Via Domitia.

   10      Le hameau du Bois à Crots, un lieu d'exception.

   11      Vie de l'association.
   12
-13 Embrun, histoire d'un ancien archevêché.

   14      Quand l'Embrunais rayonnait à Paris.

   15      Lucienne Imbert 

   16      À la cantonade

Pour vous abonner, cliquez ICI

Voir aussi :  Toutes les pages de couverture et tous les sommaires  des numéros de LA DURANCE de 1991 à 2020

Lire la suite

LA DURANCE N°112 ÉTÉ 2020La Durance 112 internet1024_1.jpg

Pour tous nos abonnés, bientôt dans votre boîte aux lettres
en vente aussi :

  • Imprimerie RECTO-VERSO Place de la Mazelière à EMBRUN
  • A.S.E.P.E, cliquer ici :  Nous contacter

SOMMAIRE  

    1       Editorial

    2       Photo de classe :  Les grands de "Primaire" du lycée d'Embrun vers 1956.

    3       La Maison hantée.

    4-5    Embrun, ses fortifications et ses portes.

    6-7    La Butte et le Champ de Tir, une querelle tombée à l'eau.

    8-9    La Via Domitia.

   10      Le hameau du Bois à Crots, un lieu d'exception.

   11      Vie de l'association.
   12
-13 Embrun, histoire d'un ancien archevêché.

   14      Quand l'Embrunais rayonnait à Paris.

   15      Lucienne Imbert 

   16      À la cantonade

Pour vous abonner, cliquez ICI

Voir aussi :  Toutes les pages de couverture et tous les sommaires  des numéros de LA DURANCE de 1991 à 2020

Fermer

Publié le 29/06/2020 18:49  - 1 commentaire -   |     |
Publié le 24/06/2020 17:32  - 2 commentaires -   |     |
Colloque Pierre JARTOUX  -  par DioceseDeGap
Publié le 05/06/2020 18:19  - aucun commentaire -   |     |
La "Flamme Olympique" 1968  -  par SabineSauval

EMBRUN
Plus de 2.500 personnes ont fait une délirante
haie d'honneur à la "flamme olympique"

Cet article, publié dans "le Dauphiné Libéré" du 25 janvier 1968
nous a été confié par madame Sabine SAUVAL-ROMANE

On y apprend que c'est notre ami Maurice Fortoul qui l'a portée jusqu'à la Place Barthelon et
l'a remise entre les mains du Maire Alexandre Didier.

 Le passage de la flamme olympique a été l'occasion d'une importante manifestation à laquelle les élèves des établissements scolaires et la population ont participé activement en même temps que la municipalité, les clubs sportifs, la musique municipale.
 Ainsi qu'il avait été prévu lors des réunions préparatoires et lors des répétitions du mardi 16 dernier les relais ont parfaitement fonctionné à partir du Pont de la Clapière où la flamme était arrivée à bord d'un véhicule.
 Les porteurs désignés par le Ski-Club, l'A.S.E., le Judo-Club, le Club Nautique ont transporté le flambeau jusqu'à la place Barthelon où s'était massée une foule compacte.
 Sur un podium dressé en bordure de la place, avaient pris place autour de M Alexandre Didier, maire, les présidents ou représentants des clubs sportifs.
 Sur les plans inclinés d'accès à la tribune une garde d'honneur était constituée de jeunes sportifs de tous les clubs.
 A côté du podium : la musique municipale sous la direction de M André Bonin .
 Après un concert donné par la musique, c'est le silence le plus complet, la flamme portée par Maurice Fortoul (Hockey-Club) fait son entrée sur la place.
 Transmise au podium par les membres de la garde d'honneur, la flamme arrivait entre les mains de M. le Maire, la sonnerie "Garde à vous" exécutée par Roger Dalla chef de batterie retentit et M. le Maire passe le relais.
 Par la rue Clovis Hugues, place des Hotels, Pont Frache, la flamme gagne Sint Saturnin où à nouveau à bord d'un véhicule elle part en direction de Vars.
 Cette cérémonie sympathique a été empreinte de la plus grande solennité, l'importante participation en a rehaussé l'éclat. Un film terminait la manifestation.

© Le Dauphiné Libéré (25 janvier 1968)

 Lien de téléchargement de l'article du Dauphiné Libéré, cliquer [ICI]

Flamme Olympique 1968 a Embrun1024_2.jpg

Lire la suite

EMBRUN
Plus de 2.500 personnes ont fait une délirante
haie d'honneur à la "flamme olympique"

Cet article, publié dans "le Dauphiné Libéré" du 25 janvier 1968
nous a été confié par madame Sabine SAUVAL-ROMANE

On y apprend que c'est notre ami Maurice Fortoul qui l'a portée jusqu'à la Place Barthelon et
l'a remise entre les mains du Maire Alexandre Didier.

 Le passage de la flamme olympique a été l'occasion d'une importante manifestation à laquelle les élèves des établissements scolaires et la population ont participé activement en même temps que la municipalité, les clubs sportifs, la musique municipale.
 Ainsi qu'il avait été prévu lors des réunions préparatoires et lors des répétitions du mardi 16 dernier les relais ont parfaitement fonctionné à partir du Pont de la Clapière où la flamme était arrivée à bord d'un véhicule.
 Les porteurs désignés par le Ski-Club, l'A.S.E., le Judo-Club, le Club Nautique ont transporté le flambeau jusqu'à la place Barthelon où s'était massée une foule compacte.
 Sur un podium dressé en bordure de la place, avaient pris place autour de M Alexandre Didier, maire, les présidents ou représentants des clubs sportifs.
 Sur les plans inclinés d'accès à la tribune une garde d'honneur était constituée de jeunes sportifs de tous les clubs.
 A côté du podium : la musique municipale sous la direction de M André Bonin .
 Après un concert donné par la musique, c'est le silence le plus complet, la flamme portée par Maurice Fortoul (Hockey-Club) fait son entrée sur la place.
 Transmise au podium par les membres de la garde d'honneur, la flamme arrivait entre les mains de M. le Maire, la sonnerie "Garde à vous" exécutée par Roger Dalla chef de batterie retentit et M. le Maire passe le relais.
 Par la rue Clovis Hugues, place des Hotels, Pont Frache, la flamme gagne Sint Saturnin où à nouveau à bord d'un véhicule elle part en direction de Vars.
 Cette cérémonie sympathique a été empreinte de la plus grande solennité, l'importante participation en a rehaussé l'éclat. Un film terminait la manifestation.

© Le Dauphiné Libéré (25 janvier 1968)

 Lien de téléchargement de l'article du Dauphiné Libéré, cliquer [ICI]

Flamme Olympique 1968 a Embrun1024_2.jpg

Fermer

Publié le 31/05/2020 09:55  - 3 commentaires -   |     |

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)
Articles
Réactions Articles
Blog
Commentaires blog
Nouvelles