En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

AssLogo_ASEPE.GIFociation de Sauvegarde et d'Études du Patrimoine de l'Embrunais

Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Tous les billets
 
 
 

Blog - Tous les billets

La "Flamme Olympique" 1968  -  par SabineSauval

EMBRUN
Plus de 2.500 personnes ont fait une délirante
haie d'honneur à la "flamme olympique"

Cet article, publié dans "le Dauphiné Libéré" du 25 janvier 1968
nous a été confié par madame Sabine SAUVAL-ROMANE

On y apprend que c'est notre ami Maurice Fortoul qui l'a portée jusqu'à la Place Barthelon et
l'a remise entre les mains du Maire Alexandre Didier.

 Le passage de la flamme olympique a été l'occasion d'une importante manifestation à laquelle les élèves des établissements scolaires et la population ont participé activement en même temps que la municipalité, les clubs sportifs, la musique municipale.
 Ainsi qu'il avait été prévu lors des réunions préparatoires et lors des répétitions du mardi 16 dernier les relais ont parfaitement fonctionné à partir du Pont de la Clapière où la flamme était arrivée à bord d'un véhicule.
 Les porteurs désignés par le Ski-Club, l'A.S.E., le Judo-Club, le Club Nautique ont transporté le flambeau jusqu'à la place Barthelon où s'était massée une foule compacte.
 Sur un podium dressé en bordure de la place, avaient pris place autour de M Alexandre Didier, maire, les présidents ou représentants des clubs sportifs.
 Sur les plans inclinés d'accès à la tribune une garde d'honneur était constituée de jeunes sportifs de tous les clubs.
 A côté du podium : la musique municipale sous la direction de M André Bonin .
 Après un concert donné par la musique, c'est le silence le plus complet, la flamme portée par Maurice Fortoul (Hockey-Club) fait son entrée sur la place.
 Transmise au podium par les membres de la garde d'honneur, la flamme arrivait entre les mains de M. le Maire, la sonnerie "Garde à vous" exécutée par Roger Dalla chef de batterie retentit et M. le Maire passe le relais.
 Par la rue Clovis Hugues, place des Hotels, Pont Frache, la flamme gagne Sint Saturnin où à nouveau à bord d'un véhicule elle part en direction de Vars.
 Cette cérémonie sympathique a été empreinte de la plus grande solennité, l'importante participation en a rehaussé l'éclat. Un film terminait la manifestation.

© Le Dauphiné Libéré (25 janvier 1968)

 Lien de téléchargement de l'article du Dauphiné Libéré, cliquer [ICI]

Flamme Olympique 1968 a Embrun1024_2.jpg
Publié le 31/05/2020 09:55  - aucun commentaire - |     |
"EMBRUN ET SON CLIMAT" - 1958  -  par SabineSauval

"EMBRUN ET SON CLIMAT"

Cet article, publié dans "le Monde" du 3 juin 1958,
a été conservé par monsieur Honoré ROMANE,

 

Il pous explique comment était perçu notre bonne ville d'Embrun et plus généralemet l'Embrunais pour son climat spécifique
dans les années cinquante.

A consulter aussi :

►"UN COLLEGE DANS LA MONTAGNE"

Jacques CHILLON a passé un an comme interne à l'ancien lycée d'Embrun en 1956/1957 qui est devenu depuis le groupe scolaire Cézanne. Il en a écrit un riche et passionant récit publié dans Nice-Matin (Le Mag, 22 septembre 2019).

Embrun et son climat 19581024_1.jpg

Modeste agglomération de 3500 habitants environ, la ville d'Embrun, autrefois capitale métropole de toute la région qui s'étend de BRIANÇON à NICE, puis successivement, dépossédée de sa sous-préfecture, de son tribunal et d'une partie de sa garnison, occupe une situation pittoresque sur la rive droite de la Durance, à peu près sous la latitude de Valence et à mi-chemin entre GAP (40 kilomètres) et BRIANÇON (48 kilomètres).

Edifiée sur un vaste bloc de poudingue déposé à l'époque interglaciaire, sur la pente sud des derniers contreforts du Mont Guillaume, elle domine la vallée par un à-pic de 80 mètres environ, au bas duquel s'étale un large tapis de jardins et de vertes prairies, qui la sépare de la tumultueuse rivière contenue par une digue vers le front de la montagne opposée.

Un panorama magnifique s'offre à la vue du visiteur qui arrive sur les jardins de l'Archevêché, au point où les anciens remparts de la place-forte encore apparents, couronnent la partie abrupte de la masse rocheuse suspendue sur la plaine.

Tout autour du lit de la Durance et de la fertile campagne conquise sur ses alluvions, se dresse un cirque impressionnant de croupes montagneuses, dont les sommets arides se dressent vers un ciel d'azur, jusqu'à 2.300 et 2.900 mètres; leurs pointes dénudées, dont les flancs et les replis abritent, jusqu'à l'altitude moyenne de 1.800 à 2.000 mètres, de superbes forêts de pins, de sapins ou de mélèzes, tapissées par la flore peut-être la plus somptueuse de la France et entre lesquels s'insinuent des cols à hautes altitudes qui font l'émerveillement des voyageurs circulant l'été, sur la route des Alpes.

La largeur exceptionnelle de la vallée sur ce point, le pittoresque que donne à l'horizon le grandiose développement de ces sites, confèrent à cette ville une séduction incomparable, dont on ne trouve l'équivalent sur aucun autre point de la région, ni peut-être en Europe.

L'Embrunais s'étend tout le long de la Durance, de l'Argentière à l'Ubaye. Il comprend deux parties assez distinctes : Le Haut Embrunais compris entre l'Argentière et Saint-Clément, et le Bas Embrunais, qui va de Saint-Clément à Chorges. C'est cette seconde partie, dont Embrun est l'agglomération la plus importante, qui nous intéresse spécialement.

;

Le sol de cette région est constitué par des calcaires compacts du jurassique moyen qui formes les deux flancs de la vallée ; il est aride et sec. La ville d'EMBRUN, adossée aux derniers contreforts du Mont guillaume, perchée sur son bloc imperméable de poudingue, regarde le midi, en direction de Nice, dont elle n'est distante à vol d'oiseau que de 80 kilomètres environ. Elle est placée sur le côté nord d'une vaste cuvette, longue d'une quinzaine de kilomètres, large de 4 à 5 kilomètres ; ses bords sont constitués par une série de croupes montagneuses dont l'altitude varie de 2.300 à 2.900 mètres. Ce sont au nord, le Mont Guillaume (2.544) : à l'(est le Mont Aurel (2.400); au sud et sud-ouest, le Pic de Saluces (2324 m) et le Pic de Chabrières (2.405 )La Durance s'insinue dans cette cuvette et en sort, elle aussi par ses échancrures étroites, où elle est accompagnée par la grande route historique de la Narbonnaise en Italie. Mais, sur ce point, la vallée de cette rivière s'étale sur une plaine large et verdoyante conquise sur les alluvions.

Grâce à la protection réalisée pa ce majestueux écran, aucun des vents qui soufflent dans les régions voisines de Briançon ou de Gap ne se fait sentir sur Embrun. Les courants d'air qui passent sur les hauteurs ne se traduisent, dans le thalweg, que par une brise légère qui accentue encore la siccité et la limpidité de l'air et qui rafraîchit agréablement la température en été. Mais ils ne déterminent jamais les variations brutales de température qui accompagnent les coups de bise ou de mistral. La température est donc sur ce point, plus douce et plus régulière qu'ailleurs, et la faible quantité de neige qui tombe, certains hivers, dans la plaine disparait très rapidement sous l'influence d'un soleil ardent.

Les condensations sont d'ailleurs extrêmement réduites. Cette partie des Alpes est certainement un des ponts de la France où il pleut le moins et où le nombre annuel de jours d'ensoleillement atteint le maximum.

Sur les montagnes dont la crête est aride, la végétation est constituée par des cultures diverses, des pins et des sapins jusqu'à 1.500 à 1.800 mètres environ. A partir de 1.800 mètres on ne rencontre plus guère que le mélèze, et sa présence signifie exposition très ensoleillée, sécheresse de l'atmosphère et absence de brouillard.

C'est en effet à EMBRUN que la pureté de l'air, la limpidité et la luminosité de l'atmosphère atteignent leur maximum et M le professeur BLANCHARD, de Grenoble qui a étudié avec soin et une compétence particuliers la climatologie alpine, a pu résumer les caractéristiques climatiques de cette région du Bas Embrunais par la formule suivante :"Véritable Adret au ciel pur", formule traduite depuis en des termes plus expressifs, peut-être par les touristes, de ^plus en plus nombreux, qui fréquentent la ville d4embrun et qui l'ont baptisée "la Nice des Alpes".

(Tous droits réservés journal "Le Monde")

Publié le 25/05/2020 18:44  - 3 commentaires - |     |
"UN COLLEGE DANS LA MONTAGNE" 1956  -  par JacquesChillon

Racontez-nous vos rentrées des classes

"UN COLLEGE DANS LA MONTAGNE"

Jacques CHILLON a passé un an comme interne à l'ancien lycée d'Embrun en 1956/1957 qui est devenu depuis le groupe scolaire Cézanne.

Il en a écrit un riche et passionant récit publié dans Nice-Matin
(Le Mag, 22 septembre 2019).

Vous pouvez telécharger l'article en cliquant ICI



 

A consulter aussi :

"EMBRUN ET SON CLIMAT"

Un article paru dans "Le Monde" du 3 juin 1952

NiceMatin_JacquesChillon1024_1.jpg
© Nice-Matin (22 Septembre 2019


)
 

Publié le 25/05/2020 18:41  - 1 commentaire - |     |

Le 16 mai de chaque année, le hameau de Caléyères fête la Saint-Honoré, saint patron des boulangers

(Cette année, celle-ci n'a pu avoir lieu).

La chapelle Saint-Honoré, du nom du Saint-Patron des boulangers est située sur la route montant vers le Mont-Guillaume.

Il s'agit de la reconstruction en 1964/1965 de l'ancienne chapelle qui était située de l'autre côté de la route, non loin du lavoir.
Celle-ci fut inaugurée et bénie le 16 mai 1964 par Monseigneur JACQUOT, évèque de Gap, et le curé Maurice MARTINON, Archiprêtre d'Embrun, en présence d'Alexandre DIDIER, maire de la ville d'Embrun. 

Tous les troisième dimanche de mai, jour de la Saint-Honoré est célébrée une messe qui réunit les habitants du hameau et leurs amis, l'occasion de se retrouver et de partager le pain et le pot de l'amitié au restauran Pascal.

Caleyeres_006.jpg
Printemps 2014
ChapelleValeyeres_Enneigee_05_redimensionner.jpg
Hiver 2019

Pages d'ouverture du Livre d'or ouvert de l'inauguration et la bénédiction
de la chapelle Saint-Honoré le 16 mai 1965
Construction de la chapelle par les habitants du hameau de Caléyères
LivreOr_ChapelleCaleyeres01_redimensionner.jpeg LivreOr_ChapelleCaleyeres02_redimensionner.jpeg LivreOr_ChapelleCaleyeres03_redimensionner.jpeg Caleyeres_ConstructionChapelle_redimensionner.jpg

La confrérie des Pénitents de Caléyères date d'avant 1871 
comme l'atteste le tableau à l'intérieur de la petite chapelle
TableauPenitents.jpg
 

Fête de la Saint-Honoré,
le samedi 20 mai 2014


Caleyeres_003.jpg
Caleyeres_028.jpg Caleyeres_045.jpg Caleyeres_002.jpg Caleyeres_042.jpg
Caleyeres_008.jpg Caleyeres_014.jpg Caleyeres_011.jpg Caleyeres_016.jpg
     Caleyeres_055.jpg
Caleyeres_051.jpg

[VOIR TOUTE LES CHAPELLES DE L'EMBRUNAIS]

Publié le 20/05/2020 09:45  - aucun commentaire - |     |
Nouveau : "Billets des amis"  -  par Hubert

Nouvelle rubrique dans notre blog :  "Billets des amis"

Voir dans la colonne de gauche du blog de l'A.S.E.P.E., 

Si vous animez un blog intéressant l'objet de notre asociation, n'hésitez pas à nous communiquer le lien RSS, il viendra compléter la rubrique "Billets des amis". [Ecrivez-nous]

Publié le 16/05/2020 16:40  - aucun commentaire - |     |
Les fontaines de l'Embrunais  -  par Hubert

Déconfinement oblige, nous pouvons d'ores et déjà redécouvrir notre patrimoine, ici :

Une partie des nombreuses  fontaines et lavoirs de l'Embrunais 

►Vous pouvez compléter et enrichir cette rubrique par vos commentaires et photos.
►Dans la collonne de gauche, vous avez accés aux différentes fontaines de chaque commune du canton.

E
M
B
R
U
N

PLACE BARTHELONbarthelon_sansfleurs.jpg QUARTIER SAINT PELADEFontaine_SaintPelade.JPG RUE DU SENATEUR BONNIARDFontaine_SenateurBonniard.JPG PLACE DES 4 TRAVERSES
Fontaine_Rue4Traverses_003_redimensionner.jpg
PLACE FONT GUERS
Fontaine_Chaffuel_003.jpg
RUE DE L'ARCHEVECHEEmbrun_TourBrune_001.jpg FONTAINE DU CIMETIEREFontaine_EmbrunCimetiere_001.jpg PLACE CHAFFUEL
Fontaine Chaffuel_004_redimensionner.jpg
PLACE SAINT MARCELLINPlaceStMarcellin_recadre.JPG
 
PLACE DU THEATRE
Fontaine_PlaceduTheatre_003_redimensionner.jpg
RUE DE LA TANERIE
Fontaine_4Traverses_redimensionner.JPG
PLACE DOSSE

Fontaine_PlaceDosse_redimensionner.JPG
RUE BOYER

Fontaine_RueBoyer_003_redimensionner.jpg
RUE PIERRE ET MARIE CURIEFontaine_EmbrunRuePierreEtMarieCurie_002.jpg PLACE MAZELIEREFontaineMazeliere_001_redimensionner.jpg SALLE DES FETES
Fontaine_SalleDesFetes_003_redimensionner.jpg
SQUARE LAPEYROUSSE
Fontaine_EmbrunSquareLapeyrousse_004.jpg
PLACE DONGOISFontaine_Dongoisl_004_redimensionner.jpg
LAVOIR LAPEYROUSE
Lavoir_Lapeyrouse_003.jpg
COTE CHAMOISEmbrun_CoteChamois.jpg TERRAIN DE RUGBY
Fontaine_TerrainRugby_002_redimensionner.jpg

B
A
R
A
T
I
E

R

Baratier_003.jpg
Face à l'église Saint-Chaffrey
Baratier_004.jpg
Place du village
C
A
L
E
Y
È
R
E

S
Caleyere_001.jpg
Parking du restaurant "Chez Pascal"
Caleyere_002.jpg
Face à la chapelle Saint-Honoré
Caleyere_003.jpg
Dans une ruelle de Caléyères
C
R
É
V
O
U
X
Crevoux_046.jpg
Place du village de Crévoux
Crevoux_011.jpg
Crévoux, en face de la Ratelle
Crevoux_017.jpg
Lavoir dans une rue de Crévoux
LaChalpDeCrevoux_10.jpg
La Chalp de Crévoux,
contre la chapelle St Jean-Baptiste
Praveyral_007.jpg
Praveyral, contre la chapelle
Praveyral_016.jpg
Praveeyral, le lavoir
LaChalpDeCrevoux_025.jpg
La Chalp de Crévoux
Lavoir

C
H
Â
T
E
A
U
R
O
U
X

L
E
S

A
L
P
E
S

Chateauroux_002.jpg
Rue principale
Chateauroux_003.jpg
Rue principale, au pied de
la roue du moulin de la Forge
Chateauroux_SaintMarcellin_003.jpg
Hameau de Fontfouranne
Carrefour vers Saint-Marcellin
Chateauroux_SaintMarcellin_004.jpg
Hameau de Saint-Marcellin
au pied de l'église
Chateauroux_SerreBuzard_001.jpg
Contre la ferme  St-Roch
Fontaine_Chateauroux_LeReste041_redimensionner.jpg
Hameau Le Reste
C
R
O
T
S
Crots_001.jpg
Face à l'église 
Crots_002.jpg Crots_004.jpg
Au pied de la statue de Saint-Antoine
Fontaine_LaMontagne_2.jpg
Hameau de la Montagne
au-dessus de Saint-Jean de Crots

S
T

A
N
D
R
É

 

Siguret.JPG
Hameau de Siguret
Siguret-002.JPG LesFlorins_083.jpg

Les Florins, forêt de saluces
StAndreEmbrun_001.jpg
Saint'André, chef-lieu

S
T

S
A
U
V
E
U
R

LesSalettes_002_redimensionner.jpg
Hameau des Salettes
Les Augustins_2_redimensionner.jpg
Les Augustins (Hameau desGaillards)

L
E
S

O
R
R
E
S

GrandVallon_002_redimensionner.jpg
Route du Grand Vallon
GrandVallon_088_redimensionner.jpg
Route du Grand Vallon
GrandVallon_097_redimensionner.jpg
Route du Grand Vallon

L
E
S
  
P
U
Y
S

LeVillard_007.jpg
Hameau du Villard,
Puy Saint-Eusèbe

Ouvrir la galerie photo et le diaporama

Publié le 15/05/2020 15:21  - aucun commentaire - |     |

Voici un blog sur l'Embrunais durant la Seconde Guerre mondiale :

►https://embrun3945.wordpress.com/

 Ce blog, consacré à la vie embrunaise durant la Second Guerre mondiale, veut retracer les facettes de la guerre 1939-1945 : la vie quotidienne, les maquis, les coups de force, les bombardements, la Libération et ses lendemains.

 Ce blog se veut précis. Il est sourcé à partir de sites web, et souvent aussi à partir de sources que l’on ne retrouve pas sur Internet. Ce sont des livres qui dorment au fond de bibliothèques publiques, des mémoires d’acteurs de cette période, de témoins souvent disparus. Ce sont des écrits tirés à quelques exemplaires à compte d’auteur, et qui sont d’autant plus émouvants. Ce site n’aurait vu le jour sans l’apport des travaux de Roger Cézanne, historien local.

 Il servira de base pour la production de podcasts et documentaires.

 Pour être informés de la parution des articles vous pouvez vous abonner à :
https://embrun3945.wordpress.com/en-savoir-plus/sabonner/

Merci ;

Bernard Brabant

le-pont-de-la-clapic3a8re-bombardc3a9.jpg
Le pont de la Clapière à l’entrée d’Embrun bombardé 2 jours avant la Libération. Pour le rendre définitivement inutilisable, la Résistance a fini par le saboter. A la place maintenant se trouve une passerelle piétonne. Image colorisée

Publié le 13/05/2020 09:47  - 1 commentaire - |     |

Baniere_ArchiveDiocesaine_redimensionner.jpgMessage de Monsieur Luc-André Biarnais, Archiviste du diocèse de Gap

 "Vous avez l'obligeance de faire le service gratuit au diocèse de votre bulletin "LA DURANCE". Soyez-en très chaleureusement remercié.
 Les Archives diocésaines sont la structure qui correspond avec la Revue d'histoire de l'Eglise de France pour dresser la liste annuelle des articles d'histoire religieuse paru dans les Hautes-Alpes.

 Vos publications sont, bien sûr, mis à disposition du public en salle de lecture de la médiathèque du diocèse, qui ouvrira de nouveau dès que les conditions sanitaires le permettront."

 Enfin, je me permets de vous signaler que l'état des fonds des Archives diocésaines est en ligne [ici] 
Ces archives sont consultables par chacun de vos collaborateurs s'ils en ont besoin. 

Site web : la Médiathèque Diocésaine Mgr Depéry

Publié le 07/05/2020 15:32  - aucun commentaire - |     |

J’ai le grand plaisir de vous annoncer la sortie aux Editions Pierre de Taillac (où j’ai déjà publié "Aux origines de l’alpinisme militaire" puis "Bataillons de chasseurs") de : 

LES PLUS GRANDES BATAILLES EN MONTAGNE

Préfacé par le général Pierre-Joseph Givre, cet ouvrage est le premier recensant les guerres et les batailles les plus importantes de l’Histoire, mythologique ou réelle, qui se sont déroulées en montagne.

Il présente et analyse 30 batailles, avec plus de 30 cartes et 30 illustrations rares ou inédites.

Vous le découvrirez sur le site des Editions Pierre de Taillac où il est déjà en vente (et en librairie normalement à la fin du mois).

BataillesMontagne_Becker_1.jpg

BataillesMontagne_Becker_2.jpg

Publié le 05/05/2020 12:02  - 1 commentaire - |     |
"LA DURANCE", nouvel abonné  -  par Hubert

Nous avons le plaisir d'accueilir madame Andrée PEPEY parmi nos abonnés à "LA DURANCE".

Originaire  d'Embrun, madame PEPEY (née JOUVÈNE) précise :

"Je reviens toujours avec plaisir dans mon pays, mon père était boulanger à Embrun,
j'envoie un amical bonjour à Robert BLACHE et à Noël BAGAGLI mes voisins rue de La Liberté"
.

Publié le 02/05/2020 14:20  - aucun commentaire - |     |