En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

AssLogo_ASEPE.GIFociation de Sauvegarde et d'Études du Patrimoine de l'Embrunais

Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Information
 
 
 

Blog - Information


 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Pose d'une plaque commémorative : Lundi 30 novembre 2020  -  par   Hubert

Numérisation_20201204_redimensionner.jpg     PlaqueJartoux_0002_redimensionner.jpeg

Ce lundi 30 novembre à 9 h 45, en présence de Mgr Xavier Malle, évêque du diocèse de Gap et Embrun, Mme Chantal Eyméoud, maire d’Embrun et du père André Bernardi, curé de la paroisse, une plaque en hommage au père Pierre Jartoux (1669-1720), posée sur le mur de l'ancien collège d'Embrun a été dévoilée exactement à la date anniversaire de sa mort à Pékin en 1720.   

Pierre Jartoux naît à Embrun le 7 août 1669. Après des études commencées au collège des jésuites de sa ville, il embrasse la vie religieuse dans la Compagnie de Jésus. Prêtre et scientifique reconnu, il participe en 1701 à une mission en Chine décidée par Louis XIV à la demande de l'empereur Kangxi. Il meurt à Pékin le 30 novembre 1720. Beaucoup de ces prêtres se sont donnés à la mission jusqu'à l'épuisement et la mort. Le père Pierre Jartoux est de ceux-là. Leurs stèles sont regroupées dans le cimetière de Zhalan à Pékin, entretenu et jalousement protégé par les autorités chinoises.  

Le collège d’Embrun, où Pierre Jartoux a été élève, est créé au début du XVIIe siècle et disparaît à la Révolution française. Il est tenu par les jésuites jusqu’en 1763. Les passants peuvent en voir l’une des portes rue Émile Guigues, sur la droite en se dirigeant vers la cathédrale Notre-Dame du Réal. 

Pour approfondir cette connaissance de la Chine, les élèves du collège-lycée Saint-Joseph de Gap et en particulier ceux qui étudient le chinois ont, depuis la rentrée de septembre, assisté à des conférences sur l’Asie et ses religions, les jésuites et la mission. Durant tout le mois de novembre, l’exposition « Matteo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l’Embrunais Pierre Jartoux (1669-1720) » leur est présentée.   

Ce dévoilement entre dans le cadre du jubilé ouvert le 16 juillet 2020 par Mgr Xavier Malle pour le diocèse de Gap, à l’occasion des 300 ans de la mort du père Pierre Jartoux, jésuite embrunais. Ce jubilé a pour objectif de valoriser les classes, élèves et enseignants en chinois du collège-lycée Saint-Joseph de Gap et de rendre hommage à la riche histoire des Hautes-Alpes, y compris au-delà de ses limites.  

Enfin, les 8 et 9 août 2020 a eu lieu un week-end de commémoration avec un colloque le 8 et une journée destinée au grand public le 9 août. Les Actes de la journée du 8 sont à paraître. 

PlaqueJartoux_0003_redimensionner.jpeg Jartoux_Emplacement_Plaque_3.jpg
 

Numérisation_20201204_redimensionner.jpg     PlaqueJartoux_0002_redimensionner.jpeg

Ce lundi 30 novembre à 9 h 45, en présence de Mgr Xavier Malle, évêque du diocèse de Gap et Embrun, Mme Chantal Eyméoud, maire d’Embrun et du père André Bernardi, curé de la paroisse, une plaque en hommage au père Pierre Jartoux (1669-1720), posée sur le mur de l'ancien collège d'Embrun a été dévoilée exactement à la date anniversaire de sa mort à Pékin en 1720.   

Pierre Jartoux naît à Embrun le 7 août 1669. Après des études commencées au collège des jésuites de sa ville, il embrasse la vie religieuse dans la Compagnie de Jésus. Prêtre et scientifique reconnu, il participe en 1701 à une mission en Chine décidée par Louis XIV à la demande de l'empereur Kangxi. Il meurt à Pékin le 30 novembre 1720. Beaucoup de ces prêtres se sont donnés à la mission jusqu'à l'épuisement et la mort. Le père Pierre Jartoux est de ceux-là. Leurs stèles sont regroupées dans le cimetière de Zhalan à Pékin, entretenu et jalousement protégé par les autorités chinoises.  

Le collège d’Embrun, où Pierre Jartoux a été élève, est créé au début du XVIIe siècle et disparaît à la Révolution française. Il est tenu par les jésuites jusqu’en 1763. Les passants peuvent en voir l’une des portes rue Émile Guigues, sur la droite en se dirigeant vers la cathédrale Notre-Dame du Réal. 

Pour approfondir cette connaissance de la Chine, les élèves du collège-lycée Saint-Joseph de Gap et en particulier ceux qui étudient le chinois ont, depuis la rentrée de septembre, assisté à des conférences sur l’Asie et ses religions, les jésuites et la mission. Durant tout le mois de novembre, l’exposition « Matteo Ricci (1552-1610), pionnier des échanges scientifiques Chine-Europe, et l’Embrunais Pierre Jartoux (1669-1720) » leur est présentée.   

Ce dévoilement entre dans le cadre du jubilé ouvert le 16 juillet 2020 par Mgr Xavier Malle pour le diocèse de Gap, à l’occasion des 300 ans de la mort du père Pierre Jartoux, jésuite embrunais. Ce jubilé a pour objectif de valoriser les classes, élèves et enseignants en chinois du collège-lycée Saint-Joseph de Gap et de rendre hommage à la riche histoire des Hautes-Alpes, y compris au-delà de ses limites.  

Enfin, les 8 et 9 août 2020 a eu lieu un week-end de commémoration avec un colloque le 8 et une journée destinée au grand public le 9 août. Les Actes de la journée du 8 sont à paraître. 

PlaqueJartoux_0003_redimensionner.jpeg Jartoux_Emplacement_Plaque_3.jpg
 

Fermer

Publié le 04/12/2020 17:45   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !